Une ├ęcole depuis 1861

L'école municipale d'arts plastiques Benoît-De-Puydt a vu le jour en 1861, suite au décès de Benoît De Puydt et de l'ouverture de son testament en 1859 qui stipule :
J'institue la ville de Bailleul ma légataire universelle, à charge de fonder, avec tout mon avoir, une académie de dessin, de peinture et d'architecture ». La volonté du défunt est de « doter mon lieu natal d'un établissement favorable pour tous, mais principalement utile et véritablement indispensable aux artisans que j'affectionne.

Édouard Swynghedauw y est nommé professeur-directeur en 1862. Il aura comme élèves de jeunes garçons tels que : Pharaon De Winter, Henri et Julien Deturck et Camille Debert.
De solides connaissances en architecture et en arts décoratifs lui permettent d'initier de nombreux jeunes gens à l'art de manier le fusain et le pinceau.
Fidèle aux vœux du fondateur, il compte parmi ses élèves des fils d'artisans.

En 1881,  Édouard Swynghedauw accepte la charge de conservateur du musée, suite au départ de monsieur ALLO.
Il rédigera le 2e inventaire du musée : collections initiales puis dons et legs survenus depuis son ouverture, dont l'important legs de Louis Henri Hans.

En 1912,  la municipalité fête les 50 ans d'exercice d'Édouard Swynghedauw à la tête de l'académie. Ses anciens élèves lui rendent hommage : Julien Deturck a dessiné son portrait à la sanguine et Camille Debert le réalise sur un médaillon en laiton.

L'école municipale d'arts plastiques Benoît-De-Puydt, toujours active aujourd'hui, continue de dispenser des cours aux enfants et aux adultes de Bailleul et de sa région.

Elle compte une centaine d'élèves répartis selon leur âge en différents groupes.