Ecole Municipale D'Arts Plastiques
 

Des cours d'Histoire de l'Art

 

Vous aimez l'art et vous souhaitez prendre un peu de temps pour découvrir ou approfondir son histoire ? Que vous soyez simple curieux ou amateur éclairé, ce cycle de cours s'attache à vous ouvrir des chemins vers des oeuvres.

Pour l'année 2020-2021,le thème présenté est :
"ART FÉMININ - ART FÉMINISTE ? Regards sur l'histoire et la production des artistes femmes".

•    Durant ce cycle de conférences vous parcourrez le temps des premières femmes artistes jusqu’aux artistes actuelles et nous nous interrogerons sur l’histoire et les spécificités qui existent ou non dans les productions artistiques féminines.

•    Les cours sont dispensés par Elodie Weyne, doctorante, guide conférencière, chargée de cours aux universités de Valenciennnes, Cambrai et Lille.

•    En savoir plus : En 2013, le groupe d’artistes activistes féminines Guerilla Girls édite une affiche sur laquelle on peut lire que moins de 4% des artistes de la section « Art Moderne » du Metropolitan Museum of Art de New York sont des femmes, alors que 76% des nus présents dans ce musée sont des nus féminins. La question que ce constat suggère s’affiche en grandes lettres sur l’œuvre : « Les femmes ont-elles besoin d’être nues pour entrer au MET ? »
De nos jours plus que jamais, l’histoire des femmes artistes est au cœur des réflexions des historiens de l’art. Le combat qu’elles ont dû mener pour s’imposer dans un domaine depuis ses origines exclusivement masculin est fascinant et exemplaire. Malgré des inégalités toujours présentes, les femmes sont parvenues à s’imposer dans l’art contemporain, et l’on ne peut que s’en féliciter.
Pourtant l’œuvre des Guerilla Girls nous semble poser une autre question : l’art réalisé par des femmes doit-il obligatoirement être un art féministe ?
Aujourd’hui, certaines artistes contemporaines, lorsqu’on les interroge justement sur leurs statuts d’artistes femmes, répondent, dans un souci d’égalité sans doute, qu’il n’existe pas d’art féminin et d’art masculin. Serait-il devenu politiquement intolérable de se demander s’il existe des différences (de sensibilité, de revendications, de convictions ou de techniques) dans les œuvres réalisées par des hommes et celles réalisées par des femmes ? Peut-on s’interroger sur l’existence de spécificités dans les tableaux d’Artemisia Gentileschi et ceux de son père Orazio ? Peut-on se demander si le regard que posa Elisabeth Vigée Le Brun sur Marie-Antoinette pour l’exécution de portraits est le même que celui que porteront sur la reine des artistes masculins à la même époque ? Peut-on analyser les œuvres de Mary Cassatt afin de savoir si elles expriment différentes choses que celles de ses collègues impressionnistes hommes ?


Cours le jeudi soir de 19h à 20h30, à compter du 17 septembre.
(à partir de 16 ans)


Contact :
EMAP
1 rue des viviers
Tél. : 03 28 50 34 92
emap@ville-bailleul.fr

 

 
Mode contributeur -  Mentions légales -  Contactez-nous -